Guide de la maison
"Tous nos conseils pour vous guider dans vos travaux"
Partagez sur Facebook Twitter Partager par e-mail Lancer l'impression

Le béton cellulaire

Le béton cellulaire est un matériau de construction ayant des propriétés isolantes. Il est composé de sable siliceux finement broyé, de ciment, de chaux et d'un faible quantité de poudre d'aluminium.

Le béton cellulaire se présente en carreaux de 25 ou 50 cm de hauteur, de 7 ou 10 cm d'épaisseur et de 62,5 cm de longueur. Il présente aujourd'hui des similitudes avec le carreau de plâtre. Ce matériau possède de nombreuses qualités. Rappelons par ailleurs qu'en mode plus épais le béton cellulaire devient porteur et pas uniquement destiné à des cloisons.

Principe de pose

Les carreaux de béton cellulaire s'assemblent selon la technique du joint mince, d'où une économie de mortier et un allégement supplémentaire de la cloison. Le mortier-colle, spécialement conçu pour cet usage, est déposé en couche régulière sur les joints horizontaux et verticaux grâce à une pelle spéciale crantée et adaptée à l'épaisseur des carreaux. Les carreaux de béton cellulaire se découpent avec une scie à grosse denture, manuelle ou électrique. Ils se façonnent facilement par grattage ou ponçage pour rectifier un faux aplomb ou épouser toutes les formes. Si la cloison comporte une huisserie, celle-ci est mise en place avant le montage de la cloison. La liaison huisserie/béton cellulaire s'effectue après montage par scellement de pattes métalliques ou par fixation d'équerres métalliques à ressort clouées tous les trois rangs au fur et à mesure de l'élévation de la cloison.

Avantages

Grâce à sa faible densité, le béton cellulaire présente une surcharge au mètre carré presque deux fois inférieure à celle des carreaux de plâtre pleins.

La légèreté et les formats des éléments rendent les manipulations faciles.

À épaisseur égale, les carreaux de béton cellulaire ont des performances supérieures à celles des carreaux de plâtre pleins. L'isolation acoustique et le comportement au feu sont quasiment similaires.

Inconvénients

Le coût assez élevé et la mise en oeuvre "humide". La fixation d'objets sur une cloison en béton cellulaire oblige à recourir à des clous et à des chevilles spécifiques.