Guide de la maison
"Tous nos conseils pour vous guider dans vos travaux"
Partagez sur Facebook Twitter Partager par e-mail Lancer l'impression

Bloc en béton

Le bloc en béton, appellation plus gratifiante que les termes de "parpaing" ou "d'agglo", reste majoritaire dans la construction de maisons individuelles pour son coût et les habitudes acquises par les maçons.

Avantages

Matériau de gros oeuvre très économique, correspondant à la démarche HQE, le bloc en béton de granulats, appellation normalisée, met en avant des qualités que l'on avait un peu oubliées. Disséminés dans toute la France, les fabricants de blocs en béton appliquent des règles de production communes et développent de nombreux éléments particuliers pour faciliter la pose (pose à joints minces) et la réalisation de points singuliers (blocs en béton allégé, poteaux d'angle, linteaux, chaînages...). Les blocs rectifiés font l'objet d'une précision dimensionnelle renforcée (+/- 1,5 mm) pour permettre une pose à joints minces. La présence de feuillures latérales mâles-femelles facilite leur emboîtement. Il en résulte une augmentation des performances et une diminution importante du temps de pose. C'est la réponse du bloc béton aux "monomurs" en béton cellulaire ou en terre cuite.

Inconvénients

La mise en oeuvre des blocs standard est plutôt longue et fatiguante, génératrice d'humidité, de poussière, de bruit (bétonnière). Exceptés ceux intégrant un isolant, les blocs en béton exigent la pose d'un doublage intérieur, afin que le mur apporte des qualités thermiques et acoustiques. Le confort intérieur procuré laisse à désirer à cause de la tendance de cette matière à attirer l'humidité et à mal respirer.

Bloc en béton : 2 conseils pour tout savoir

Bloc en béton : 1 conseil pour bien le faire