Guide de la maison
"Tous nos conseils pour vous guider dans vos travaux"
Partagez sur Facebook Twitter Partager par e-mail Lancer l'impression

L'éolien

Haute de 10 à 35 mètres environ, une éolienne offre une puissance de 0,1 à 20 kW. Elle produit un courant alternatif, converti en courant continu en vue d'être stocké dans des batteries. Il redevient ensuite alternatif, grâce à un onduleur, afin d'être consommé sur place, ou envoyé sur le réseau d'un fournisseur d'électricité.
La durée de vie d'une éolienne est d'une vingtaine d'années. Sa mise en oeuvre requiert pour le particulier des compétences techniques de base, qui serviront pour effectuer les opérations d'entretien, une à deux fois par an : nettoyage des pales, lubrification des roulements, paliers et coussinets… À moins qu'il ne les confie à un professionnel.
L'éolienne est intéressante lorsque l'on est isolé, et si le coût d'achat et d'installation reste inférieur à celui du raccordement au réseau électrique. L'éolienne est moins bruyante qu'un groupe électrogène.
Les petites éoliennes fournissant un courant de 12 à 240 V, elles peuvent alimenter directement (après conversion) divers petits appareils et lampes. C'est l'utilisation la plus rationnelle de l'électricité éolienne. Des batteries seront nécessaires pour alimenter les gros appareils.

Avantages

L'éolien peut constituer une alternative au photovoltaïque dans certains sites à la fois isolés, venteux, et peu ensoleillés… Mais il faut pour cela que les besoins en électricité soient très limités.

Inconvénients

Même en conditions favorables, une éolienne domestique demeure un appoint : à un raccordement au réseau, à un groupe électrogène, ou à une installation photovoltaïque… C'est la conséquence d'un investissement élevé, d'aides limitées (malgré le crédit d'impôt "Développement durable" et les financements proposés par certaines régions comme le Rhône-Alpes) et surtout, d'un tarif de revente d'électricité proprement dissuasif (entre 3,5 et 4 c€/kWh).

CONSULTEZ LES PRODUITS GEDIMAT ASSOCIÉS