Guide de la maison
"Tous nos conseils pour vous guider dans vos travaux"
Partagez sur Facebook Twitter Partager par e-mail Lancer l'impression

Le plancher chauffant

Il a longtemps souffert d'une mauvaise réputation, accusé d'être néfaste à la circulation sanguine et d'alourdir les jambes. Mais désormais, il est à basse température et diffuse une chaleur douce, plus saine que celle d'un radiateur, car il chauffe uniquement la matière au travers du revêtement, et non l'air ambiant. Le plancher électrique direct est constitué de câbles, posés en serpentin ou sur une trame, puis recouverts d'un isolant et d'une chape armée de 8 à 10 cm d'épaisseur. Certains câbles sont autorégulants, pour éviter tout risque de surchauffe. Le plancher à accumulation consiste en un réseau de câbles noyé dans une dalle de béton armée de 8 à 15 cm d'épaisseur. La chaleur est stockée durant la nuit au tarif heures creuses, puis restituée dans la journée.

Avantages

Invisible une fois posé, il procure une chaleur douce et très confortable, sans assécher l'air ambiant, et dégage de l'espace dans la pièce.

Inconvénients

Il nécessite une mise en oeuvre coûteuse et difficile à réaliser en dehors de la construction ou d'une grosse rénovation. Attention aux déperditions d'énergie, si la chape est mal isolée en sous-face.

Le plancher chauffant : 1 conseil pour bien le faire