Guide de la maison
"Tous nos conseils pour vous guider dans vos travaux"
Partagez sur Facebook Twitter Partager par e-mail Lancer l'impression

Le contrecollé

C'est un parquet composé de trois couches de bois collées entre elles : le "parement" au dessus, le bois reconstitué au milieu, et le contreparement en dessous. Il a détrôné le parquet massif. Malgré sa faible épaisseur (de 8 à 16 mm), il est résistant. On peut choisir la pose flottante pour ce parquet, mais on peut aussi le clouer ou le coller.

La couche de parement est en bois noble. Elle doit avoir au moins 2,5 mm d'épaisseur pour mériter l'appellation "parquet", et peut atteindre 6 mm. Cette couche reçoit la finition (huilée, cirée, brossée, mate, cérusée…). La couche intermédiaire est la plus épaisse (environ 1 cm). En aggloméré, HDF, contreplaqué ou latté, elle donne sa rigidité au parquet. Le contreparement sert de support aux deux autres couches. Il permet d'équilibrer la lame, et assure la stabilité de l'ensemble.

Avantages

Moins coûteux et plus facile à poser que le parquet massif, il est facile à entretenir, grâce à sa finition en usine ( jusqu'à 10 couches de vernis). De plus, il se prête à toutes les fantaisies décoratives.

Inconvénients

Moins robuste, et d'aspect moins "authentique" que le parquet massif. La lame de parement du contrecollé doit être assez épaisse, pour pouvoir être poncée à l'heure de la rénovation !

Le contrecollé : 1 conseil pour bien le faire