Guide de la maison
"Tous nos conseils pour vous guider dans vos travaux"
Partagez sur Facebook Twitter Partager par e-mail Lancer l'impression

Le massif

C'est le parquet traditionnel dans toute sa splendeur : une couche de bois sur toute la lame. De 20 à 23 mm d'épaisseur, il se pose cloué sur lambourdes et sous-couche… Beau, qualitatif, il est cependant coûteux, tant pour la pose que pour le matériau, étant souvent d'une essence noble : chêne, mais aussi châtaignier, frêne, hêtre ou acacia... Les fabricants proposent désormais des parquets massifs à la lame plus mince (de 10 à 16 mm) qui peut être collée, d'essence exotique ou européenne moins chère, telle que le pin, le sapin ou autres résineux. Très à la mode, le bambou est d'un prix comparable aux essences classiques, et il a l'avantage d'être très robuste. Livrés bruts ou dans une finition huilée ou vernie qui les rend immédiatement praticables, les parquets massifs peuvent être teintés dans la masse pour les versions foncées ou, au contraire, décapés et blanchis en surface pour un effet vintage, voire même traités dans un coloris pastel.

Avantages

Pratiquement inusable, le parquet massif est 100 % naturel, sain, et non allergène !

Inconvénients

Sa fabrication dépeuple les forêts, surtout avec les essences exotiques, longues à se renouveler… Sauf si l'on opte pour un bois issu d'une "gestion forestière durable", certifié PEFC (programme de reconnaissance des certifications forestières) ou FSC (Forest Stewardship Council).

Le massif : 1 conseil pour tout savoir

Le massif : 2 conseils pour bien le faire