Guide de la maison
"Tous nos conseils pour vous guider dans vos travaux"
Partagez sur Facebook Twitter Partager par e-mail Lancer l'impression

Le bois

Les nombreuses essences résistant aux intempéries et aux insectes xylophages contribuent au succès du bois pour réaliser une terrasse de plain-pied, une plage de piscine, etc. Sans oublier le bois composite !
Car l’aspect bois d’une terrasse extérieure est parfois trompeur : dans certains cas, ce n’est pas la même farine ! Au sens propre car c’est le terme qui désigne la part de « bois » dans un matériau composite. Or, les terrasses en composite deviennent de grandes concurrentes des classiques en bois massif ou reconstitué.

Cette farine donc est mélangée à de la résine thermoplastique puis extrudée en filières. Il en résulte un «composite boispolymères», traduit en français par le sigle WPC (Wood Plastic Composite). La qualité du produit obtenu dépend du dosage entre les fibres et les résines, de la qualité de celles-ci (polypropylène, polyéthylène). Il existe une certification NF pour ces produits.

La pose de bois massif, reconstitué (BMR) ou non, est traitée dans le DTU 51.4 (mais pas le bois composite). À l’extérieur, la structure, en contact avec le sol, doit être de classe IV. Le reste, les lames ou le caillebottis en particulier, peut se suffire d’une classe III. Certaines essences atteignent naturellement ce degré de résistance. Pour les autres, un traitement est nécessaire.

Avantages

Le bois composite, mélange de résines et de particules de bois recyclé, est quasi imputrescible. Il ne présente aucun noeud ni écharde.… Ses lames ne se tordent pas et ne se fendent pas. De plus, inutile de les entretenir !

Le bois de résineux (pin du Nord, sapin, épicéa…) est abondant et peu cher. Il est préservé pendant 10 ans de la moisissure, des intempéries et des insectes grâce à un traitement en autoclave de classe 4.

Ainsi traitées, les essences européennes rivalisent avec les bois exotiques qui restent les bois naturels parfaits pour les terrasses puisqu'ils résistent aux agressions fongiques, climatiques et aux insectes.

Inconvénients

Les UV du soleil grisent les bois massifs. Une application annuelle de saturateur atténue ce phénomène. Ne jamais oublier aussi que le bois,même coupé, continue de bouger ! Les écarts selon la température peuvent être importants dans les premières années. Il faut y penser au moment de la pose en conservant des espaces de dilatation.

Côté bois composite les qualités varient selon le pourcentage de bois dans le mélange et la nature du plastique. Il faut coisir les bois normés NF. Côté utilisation certains se plaignent de la chaleur des lames en plein soleil supérieur à celle du bois mais ce phénomène reste bien sûr dépendant de la couleur des lames.