Guide de la maison
"Tous nos conseils pour vous guider dans vos travaux"
Partagez sur Facebook Twitter Partager par e-mail Lancer l'impression

Rabot

C'est sur l'ergonomie et la sécurité que le rabot évolue le plus. Cet outil demande une bonne prise en main, et il convient de bien l'entretenir.

Les rabots manuels

Dresser des chants, réaliser des feuillures, ou chanfreiner des arêtes, c'est le travail des rabots à bois. Ils existent en quantité. Tarabiscot, feuilleret, bouvet, varlope, guillaume, riflard... non, ce ne sont pas là des mots d'argot, ce sont des rabots...

Les rabots traditonnels sont en bois, ou bien métalliques. Les derniers sont plus simples d'utilisation, grâce au réglage instantanné de la profondeur du fer. C'est la largeur des semelles qui en détermine l'usage.

Les rabots électriques

Sujets aux rebonds, ils nécessitent un démarrage progressif. Pendant le travail, un taquet (ou béquille) se rabat automatiquement et soulève en douceur l'arrière de la semelle. En fin de rabotage, il évite que les fers qui tournenet encore touchenet la surface du bois.

Le principe. Le moteur entraîne une courroie qui fait tourner à très grande vitesse un cylindre armé de deux fers diamétralement opposés. Ce tambour enlève à chaque passage une fine couche de bois.

Les performances, mais aussi l'équipement et le niveau de sécurité, sont déterminants. La capacité maximale du rabotage n'est pas décisive. Il suffit d'effectuer plusieurs passages si les cotes désirées dépassent la capacité du rabot. La précision et la régularité de la feuillure dépendent aussi des accessoires (guide latéral, jauge).

Les réglages se limitent à la profondeur du rabotage et à celle de la feuillure.

Les raboteuses à béton

Imposantes, avec leur tambour à molettes en acier ou au carbure de tungstène, elles sont indispensables pour nettoyer et éclaircir un chantier avant d'effectuer une repose immédiate. La vitesse dépend de la dureté du matériau, et le réglage de la profondeur s'efectue au millimètre souhaité.

Le guide latéral facilite le réglage et le maintien de l'outil à la largeur de feuillure choisie. Une jauge réglable détermine la profondeur de la feuillure. Une semelle large et longue stabilise le rabot.

NOTRE CONSEIL

LA PRISE EN MAIN

Etudier l'ergonomie d'un rabot est une phase importante avant l'achat. En effet, un rabot se manipule toujours fermement avec les deux mains. La forme de la poignée dont il est équipé compte donc beaucoup. Certaines poignées ont été étudiées pour offrir une bien meilleure préhension que d'autres. À essayer avant usage...