Guide de la maison
"Tous nos conseils pour vous guider dans vos travaux"
Partagez sur Facebook Twitter Partager par e-mail Lancer l'impression

Agrafe

En fonction du type de travaux à effectuer, la profondeur d’agrafage varie.

En règle générale, la fixation est efficace si les deux tiers des pointes sont enfoncés dans le support. Plus le matériau est dur, plus l’agrafe doit être courte (4, 6 ou 8 mm). Dans les supports tendres, ce sont des agrafes de 10 mm et plus qui seront utilisées.

Les assemblages bois, la fixation de clips pour lambris, de treillis, de grillage à l’extérieur, l’agrafage de tenture murale, les travaux de calfeutrage ou d’isolation, exigent plutôt des munitions épaisses, à fil plat, qui permettent un meilleur accrochage des matériaux au support. Elles évitent aussi que ceux-ci se déchirent ou s’effilochent.

Au-delà de 14 mm, et jusqu’à 20 mm et plus, les agrafes sont destinées à des travaux importants : agrafage de plaques de plâtre, de contreplaqué, de parquet, assemblage de tasseaux, de caisses en bois…

Il n’existe pas de norme pour le calibre des agrafes. Conséquence : leur largeur et leur épaisseur varient dans des proportions infimes, les rendant incompatibles d’un modèle à l’autre. Pourtant, des compatibilités existent. Elles sont répertoriées dans les tableaux imprimés sur les emballages.

L’agrafeuse électrique se plie à tous types de travaux, même intensifs. Une pression sur la gâchette suffit pour enfoncer les agrafes.

L’agrafeuse manuelle, bien que légère et maniable, requiert de la force et fatigue la main, le poignet et le bras. Un sérieux inconvénient, lors de travaux longs.

Les agrafeuses professionnelles sont des modèles pneumatiques permettant un rendement élevé et une force de frappe modulable par le réglage de la pression d’air. Pour l’agrafage rapide en série, qui n’exige pas une grande précision, le marteauagrafeur est conseillé.