Guide de la maison
"Tous nos conseils pour vous guider dans vos travaux"
Partagez sur Facebook Twitter Partager par e-mail Lancer l'impression

Truelle

En complément de la bétonnière, il est utile de se munir d’une truelle à lame mince en forme de triangle, dont le bout est arrondi. Elle est en acier plus ou moins flexible, et se termine par un manche. Elle sert à gâcher, projeter, appliquer ou lisser.

Pour le plâtre, on utilise davantage une truelle à bout carré, de manière à récupérer plus facilement la matière dans les gamattes. Bien la choisir est un gage de longévité. La taille dépend de la dextérité de l’utilisateur, les grandes étant réservées aux experts. Elles peuvent aussi être plus minces (pour lisser plus facilement), ou plus épaisses (pour casser d’éventuelles aspérités). Le manche est en bois verni ou en plastique bimatière, le premier étant plus doux à l’utilisation, et le second plus résistant.

Autres noms, autres fonctions : la truelle bretée est rectangulaire et comporte un côté taillé en dents carrées, et un côté tranchant. La langue de chat sert pour les finitions. Et le fer à joint est une truelle fine conçue pour réaliser les joints de mortier (entre les briques ou les pierres par exemple).