Guide de la maison
"Tous nos conseils pour vous guider dans vos travaux"
Partagez sur Facebook Twitter Partager par e-mail Lancer l'impression

Les terrasses pavées : au dessus de la plage

La méthode de pose est facile à comprendre. La mise en oeuvre aussi... mais la pratique demande pas mal d’énergie : la réalisation d’un pavage ou d’un dallage sur lit de sable va vous faire pelleter et manipuler quelques tonnes. Idéal pour les pectoraux, nettement moins pour le dos !

Depuis le petit pavé de rue, en grès et non en granit, jusqu’à la dalle de ciment gravillonnée basique, le choix est déjà vaste. À cela, s’ajoute toute la collection de pavés autobloquants et des dalles de prestige, en pierre naturelle ou reconstituée, avec ou sans relief, à format constant ou panaché. L’avantage de la pose libre, sur lit de sable, est qu’elle s’adresse à tous les budgets. Il suffit que le revêtement choisi soit suffisamment lourd, donc épais, soit au moins 3 cm pour les dalles, 5 cm pour les pavés.

 

La stabilité par le poids

Les pavés ou les dalles posés sur lit de sable ne sont pas scellés. La stabilité est seulement obtenue par leur poids, et par leur profil d’assemblage dans le cas des pavés autobloquants. Notez également que l’épaisseur de la couche de sable intervient peu dans cette stabilité. La norme P98-335 préconise seulement 3 cm, avec une tolérance de plus ou moins un centimètre pour tous les produits calibrés. Cette épaisseur peut atteindre 5, 7 voire 10 cm mais seulement pour les pavés et les pierres naturelles d’une épaisseur irrégulière. • La nature exacte de ce lit de pose est également variable. En principe, il s’agit de sable de granulométrie 0/4 ou 0/6,3. Mais vous pouvez aussi utiliser des gravillons concassés (2/4, 2/6,3, 4/6,3). Ou un mélange des deux, moitié, moitié, sable 0/4 et gravillon 2/4, bien malaxé à la bétonnière. Enfin, vous pouvez réaliser un lit de pose en sable stabilisé, obtenu en ajoutant de 75 à 100 kg de ciment par mètre cube de sable sec, mélangé à la bétonnière sans adjonction d’eau. • Une bordure, qui mesure au moins l’épaisseur du lit de pose et des dalles ou des pavés, est bien utile pour prévenir le fluage du sable et retarder le développement des racines. Cela peut être des éléments préfabriqués ou une petite semelle de béton coulée en place. • Dernier élément, le feutre géotextile contribue également à retarder le développement des racines et le mélange entre le sable et la terre de jardin. Il est donc déposé en fond de fouille.

Roulez carrosse

La structure précédente est valable pour une terrasse ou une allée piétonne. Pour faire circuler une voiture dessus, jusqu’à la catégorie fourgon, il faut renforcer la couche de base. Il faut donc creuser sur une dizaine de centimètres supplémentaires et remplir cette couche de tout venant soigneusement compacté. Placez ensuite le géotextile et étalez le sable.

 

REALISER UN PAVEMENT (CLIQUEZ POUR TÉLÉCHARGER)