Guide de la maison
"Tous nos conseils pour vous guider dans vos travaux"
Partagez sur Facebook Twitter Partager par e-mail Lancer l'impression

Réaliser un circuit apparent

Précaution d'une pose électrique

La mise en œuvre d'une installation électrique est soumise à des exigences particulièrement strictes, détaillées dans la norme NF C 15-100. Leur vocation est d'écarter tout risque d'électrocution et d'incendie, en imposant un certain nombre de précautions. Voici les principales :

 

Qu'il s'agisse de concevoir une installation, ou simplement de dresser un état des lieux avant une éventuelle modification, il est conseillé de dessiner un plan de l'installation électrique, pièce par pièce. Sans oublier les volumes non habitables (sous-sol, garage, combles…) et les abords de la maison (terrasse, allées…).


Un bon plan
Repérez les types et fonctions des interrupteurs par des initiales : S (simple), D (double), I (inverseur de volet roulant, par exemple), VV (va-et-vient), BP (bouton poussoir). Faites de même pour les prises de courant, commandées (PCC) ou non (PC), avec leur capacité (10/16, 16/20 ou 32 A).


Une liaison à la terre indispensable
Un défaut d'isolation étant synonyme de "fuite" de courant, les parties métalliques d'un appareil peuvent alors être sous tension. Pour éviter une électrocution, il est indispensable d'orienter le courant le plus directement possible vers la terre. Encore faut-il, pour cela, que le conducteur de terre soit relié à une vraie terre, et non à une conduite d'eau, de gaz, ou à une évacuation, comme c'est le cas dans certains logements anciens….
Avec une installation conforme aux normes, tous les conducteurs de terre (sauf la liaison équipotentielle) se rejoignent sur un répartiteur de terre. De là, la liaison avec la terre est assurée par un conducteur principal,le plus souvent en cuivre, de 16 ou 25 mm2 (de même section que ceux arrivant du disjoncteur de branchement), jusqu'à la borne principale de terre, où se raccorde également la liaison équipotentielle.
Le conducteur principal de terre rejoint ensuite la barrette de mesure (située à l'intérieur de l'habitation, le plus souvent à la cave) et la "prise de terre" proprement dite. En pratique, toutefois, le Consuel (Comité national pour la sécurité des usagers de l'électricité) admet de raccorder la liaison équipotentielle sur le répartiteur de terre, et de relier celui-ci directementà la barrette de mesure.