Guide de la maison
"Tous nos conseils pour vous guider dans vos travaux"
Partagez sur Facebook Twitter Partager par e-mail Lancer l'impression

Poser un éclairage de jardin

Eclairer son jardin, c'est pas difficile !  Vous devez faire preuve d'imagination, dessiner votre plan, choisir ce qui sera mis en lumière et suivre quelques règles essentielles . Lumière !

Une règle doit toujours être présente dans votre esprit : électricité et humidité font très mauvais ménage ! La sécurité de l'installation doit donc être la priorité. Le respect des règles édictées dans la norme NF C 15-100 s'impose en permanence.


Préparer le chantier
Le plan de l'éclairage doit tenir compte des autres réseaux déjà en place. Il est interdit de faire se côtoyer, dans la même tranchée, le tuyau de l'arrosage enterré et le câble électrique ! Faites un plan au propre, que vous archiverez (avec les autres plans de réseau) pour vos successeurs. Le chantier sera plus facile si vous travaillez par temps sec. Coupez l'alimentation électrique lors du raccordement de votre éclairage de jardin.


Respecter les règles
Pour la basse tension, les câbles électriques sont du type U 1000 R02V, à âme pleine. Ils comportent trois conducteurs (phase, neutre et terre) de 1,5 mm2 ou plus. Ils sont enfilés dans des fourreaux du type TPC, ICTL ou ICTA, de couleur rouge, pour les protéger des chocs. Ils s'enterrent à 50 cm de profondeur, voire 85 cm sous les allées carrossables. Un grillage, en matière plastique rouge, est déposé à 20 cm au-dessus du câble, en guise d'avertisseur pour les travaux ultérieurs. Toutes les connexions aux luminaires sont réalisées dans des boîtiers étanches, installés au-dessus du sol. Avec les nouveaux systèmes étanches, câbles et luminaires sont posés à la surface du sol. Pour la très basse tension, le câble électrique court à la surface du sol. Il est possible de l'enterrer légèrement pour le dissimuler. Mais attention de ne pas le sectionner en jardinant ! Par contre, cette tension nécessite l'emploi de transformateurs, ce qui limite la puissance disponible (100 W maximum par transformateur) et la distance (25 mètres). Mais, certains systèmes mixtes alimentés en 230 V, (alors que les ampoules sont en 12 V), permettent de s'affranchir de cette contrainte grâce à un transformateur intégré dans chaque luminaire.

Tous les appareils d'éclairage destinés à une utilisation en jardin doivent impérativement être conformes à la norme NF EN 60598-2-1. Par ailleurs leur indice de protection contre l'eau doivent être au moins de IPX4 (plus le deuxième chiffre est élevé plus la protection est importante). L'indice 4 protège en cas de pluie battante avec un angle de 60°. Pour être vraiment tranquille, choisissez des appareils IPX5 qui supportent l'arrosage.