Guide de la maison
"Tous nos conseils pour vous guider dans vos travaux"
Partagez sur Facebook Twitter Partager par e-mail Lancer l'impression

En matières de murs, il y a du choix !

Au fil du temps, nous avons dû utiliser toutes les ressources imaginables pour bâtir des murs, qu’elles soient naturelles ou artificielles. L’inventivité humaine en la matière est sans limite. Cette présentation est donc forcément succincte ! La boue séchée, le pisé chez nous, est un bon exemple. Il faut de la terre, de la paille, du crin, de la bouse, des roseaux, des planches, de la chaux… Et les recettes sont innombrables. Alors pour ce panorama des matériaux utilisés, nous ne présentons ici que les solutions les plus courantes. 

 

LE BLOC BÉTON

C’est le champion de la maison individuelle depuis plus d’un demi-siècle. Il est économique, facile à mettre en oeuvre, tolérant aux erreurs. Pour des murs porteurs, l’épaisseur débute à 15 cm (20 cm recommandé). Idéal pour débuter. 

 

LE BÉTON BANCHÉ

C’est l’une des nouvelles stars grâce à la rapidité d’exécution, la possibilité d’adapter la composition du béton, le prix attractif. Mais le béton prêt à couler est peu adapté aux travaux d’un particulier sauf pour les fondations, les chaînages, les dalles… 

 

LES BLOCS BÉTON ISOLANTS

Les propositions sont nombreuses. L’idée consiste à associer un bloc béton et un isolant afin d’améliorer les performances thermiques et l’étanchéité de la paroi, à l’air comme aux transferts de vapeur d’eau. Chaque produit fait l’objet d’un référencement technique spécifique.  

 

LE BÉTON CELLULAIRE

C’est une sorte de mousse de ciment durcie qui renferme beaucoup d’air ce qui en fait un bloc isolant. Comme il est moulé, les blocs sont réguliers et se posent à joints minces ; Ils sont faciles à travailler. 

 

LA BRIQUE PLEINE

C’est le premier matériau de construction manufacturé, largement répandu dans toutes les régions qui disposent de réserves d’argile en abondance, soit toutes les plaines de France. Elle ne sert plus guère en construction neuve mais son charme reste inégalé en doublage ou pour la petite maçonnerie (murets, clôtures…). 

 

LA BRIQUE MIXTE

La brique monomur en terre cuite ne suffit plus pour atteindre les exigences de la réglementation thermique ? Comme le bloc béton, elle se double d’isolant, soit intégré, soit rapporté. 

 

LA PIERRE

La pierre à bâtir est désormais réservée à la restauration du patrimoine. Mais elle subsiste encore dans le neuf, en particulier en vêtage ou doublage extérieur, pour marier confort moderne et tradition. 

 

 LA PAILLE, LE PISÉ, LE BLOC D’ARGILE Ces techniques et matériaux traditionnels enfouis sous le bloc béton et le béton renaissent aujourd’hui grâce à leurs qualités intrinsèques de régulation, aussi bien pour le confort thermique que l’humidité. Les applications demeurent confidentielles.    


et aussi ... L’OSSATURE BOIS

Très appréciée en autoconstruction par sa facilité de mise en oeuvre apparente, elle convertit de plus en plus d’adeptes sur tout le territoire, au point de représenter désormais un secteur de la construction à part entière.


 UN TABLEAU QUI RÉSUME TOUT
Vous avez un projet de construction. Ne vous limitez pas dans vos choix. Envisagez toutes les solutions. Ce tableau vous aide à orienter votre réflexion. Vous le compléterez par vos compétences techniques, vos envies personnelles et les caractéristiques de votre chantier.