Guide de la maison
"Tous nos conseils pour vous guider dans vos travaux"
Partagez sur Facebook Twitter Partager par e-mail Lancer l'impression

Les outils du carreleur

 

Les travaux de carrelage et de dallage réclament une grande précision. Les défauts d’alignement se rattrapent difficilement. Il faut donc une pose parfaite, et du premier coup, car le démontage n’est pas envisageable sans tout casser.


Le peigne à colle ou le platoir dentelé
sont utilisés pour étaler la colle et, surtout, en régler la consommation, ainsi que l’épaisseur. C’est la garantie d’obtenir une pose plane sans avoir à battre exagérément les carreaux.Les dimensions et la forme de la denture s’adaptent au format des carreaux à poser.


La carrelette, ou coupe-carreau,est un outil manuel, très simple, pour toutes les découpes droites de carreaux courants, faïences ou grès cérame. Positionnez, rayez avec la molette, cassez avec le levier. Pour des carreaux plus épais ou de grand format, le coupe-carreau existe aussi en version électrique. Le disque tourne dans un bain d’eau, ce qui préserve le tranchant et réduit les poussières.


Le maillet, doté d’une tête en caoutchouc, ancre le carreau dans la colle.

La batte ajuste le niveau du carreau posé avec les précédents. Un maillet blanc ne laisse pas de trace. Un bon poseur conserve la batte pour le principe. Il ne s’en sert quasiment pas. Un débutant en revanche…


La raclette souple ou le talochon servent à réaliser les joints de finition et à bien les garnir. Il faut toujours les passer perpendiculairement au sens des joints. La raclette est pratique pour les petits chantiers. Le talochon est idéal pour les grandes surfaces. Pensez à les essuyer très régulièrement.


Les genouillères
ne sont pas accessoires. Elles sont indispensables pour la pose au sol car elles apportent un véritable confort pour les genoux, qui se répercute dans le dos jusqu’à la nuque. Essayez-les dans toutes les positions (debout, à genoux et accroupi) de façon à choisir le modèle le mieux adapté à votre morphologie.


Il faut savoir trancher dans la dalle !

A partir de 3 cm d’épaisseur, la carrelette cale, et le coupe-carreau électrique s’essouffle.

Pour découper un dallage, la meuleuse (ou disqueuse) prend le relais, équipée d’un disque à tronçonner tous matériaux. Attention, il s’agit d’une découpe à sec qui produit une quantité considérable de poussières. Mais il n’est pas nécessaire de trancher la dalle dans l’épaisseur. Un trait profond suffit pour la casser en la plaçant en porte-à-faux.

Pour les cas désespérés, il reste la découpeuse à béton à moteur thermique, disque diamant de 300 mm, refroidi à l’eau. Capacité de coupe : 10 cm.