Guide de la maison
"Tous nos conseils pour vous guider dans vos travaux"
Partagez sur Facebook Twitter Partager par e-mail Lancer l'impression

Mi-bois : l'assemblage de base

Ces assemblages sont les plus simples. S’ils sont plus solides que le simple aboutage, ils demeurent fragiles. Il faut les renforcer par collage, par vissage ou bien les deux. Dans la plupart des cas, ils restent visibles.

 

À MI-BOIS EN L

L’assemblage est d’équerre, à 90°. Le tracé des arases (les bords) est facilement obtenu en superposant les deux pièces. 

 

À MI-BOIS EN CROIX OU EN X

Cet assemblage est en croix lorsque les deux pièces se croisent à angle droit, et en X ou en croix de Saint André dans les autres cas. Il est possible de compliquer le tout avec des arasements en ligne brisée qui forment des repos, ce qui réduit les possibilités de mouvement entre les deux pièces. 

 

À MI-BOIS EN T

C’est une variante du précédent. Cet assemblage est fréquent pour le montage des traverses intermédiaires d’un cadre, de porte ou de meuble, par exemple. 

 

À MI-BOIS D’ABOUTAGE

La résistance est améliorée, et la surface pour planter des vis augmentée, lorsque le recouvrement est allongé. A plat, cet assemblage est fréquent, pour les poutres sablières, par exemple. Une ou deux chevilles de bois viennent alors le bloquer.