Guide de la maison
"Tous nos conseils pour vous guider dans vos travaux"
Partagez sur Facebook Twitter Partager par e-mail Lancer l'impression

30/08/2016 - À LA UNE

L'anti-herbe se lance dans le gazon

Très connu pour ses géotextiles que l’on glisse sous terre pour empêcher l’herbe de pousser sur nos allées, Bidim (Tencate) se fait pardonner en lançant un gazon ! Mais un gazon artificiel.

L’idée est simple : maîtriser localement la nature. Sur les bords d’une piscine par exemple. Deux modèles sont disponibles : Eden et Eden Absolute (tuftage en ligne, fils coupés) que l’on peut piétiner sans limite, éclabousser d’eau chlorée et exposer au soleil. Ces gazons sont garantis 8 ans. Côté pose, Tencate conseille de décaisser le sol de 10 à 15 cm en prévoyant une légère pente pour évacuer l’eau de pluie, et de placer un géotextile Bidim, histoire de ne pas voir de l’herbe véritable se mêler au faux gazon. La marque propose même d'en mettre deux mais on est pas obligé ! Vous devez ensuite recouvrir le feutre de 10 cm de sable, le damer avant de dérouler le gazon proposé en rouleaux de dimensions 1 m x 4 m et 2 m x 8 m et en 2 x 41 m !!!

 

Et pour ceux qui trouvent que le gazon synthétique « si c’est pratique, c’est quand même pas naturel », Tencate rétorque qu’un gazon naturel nécessite entre 400 à 800 litres d’eau par m2 et par an (selon les régions), le gazon artificiel reste vert toute l’année, sans arrosage, ni utilisation de produits phytosanitaires tels que les engrais chimiques ou pesticides..." C'est vrai que vu comme ça...