Guide de la maison
"Tous nos conseils pour vous guider dans vos travaux"
Partagez sur Facebook Twitter Partager par e-mail Lancer l'impression

04/11/2016 - À LA UNE

Lancement d’une peinture anti-odeur

Ce n’est pas une peinture qui sent bon mais une peinture contenant un additif qui casse les odeurs… Dans le viseur: les cuisines et les odeurs de tabac

Finies les mauvaises odeurs… Finies les bonnes aussi... celles qu’on asperge outrageusement pour masquer les odeurs de grillades ou les volutes de cigarettes.

En clair, entre les mauvaises odeurs et les « surodeurs » il existe désormais une peinture baptisée Clean’Odeur conçue par Onip. Sa formule capte et neutralise la majorité des mauvaises odeurs en une heure seulement après son application, et dure jusqu’à 4 ans.

Le fabricant annonce que l’effet de rupture de la molécule ne provoque pas un relargage d’une nouvelle odeur.

 

Quatre familles d’odeurs sont visées par cette innovation :

• Les odeurs de gras et de cuisine en général

• Les odeurs corporelles et de transpiration

• Les odeurs de tabac

• Les odeurs d’humidité et de moisissure

Alors est-ce que c’est vrai ? Est-ce que ça fonctionne ? Outre que le fabricant est déjà connu pour ses peintures dépolluantes et antibactériennes, le produit a reçu un additif testé par un laboratoire spécialisé indépendant, l’efficacité de Clean’Odeur a été évaluée par olfactométrie selon la norme EN13725.

En résumé, l’air intérieur est pollué (5 à 10 fois plus pollué que l’air extérieur) et quand cela sent mauvais l’erreur serait donc d’ajouter des désodorisants car certains ajoutent à la pollution (cov). Mieux vaut capter les molécules quitte à remettre une couche 4 ans plus tard ou aussi choisir de mettre des désodorisants sains !

Cette peinture existe en trois finitions (Mat, Velours et Satin) déclinables en près de 2 000 teintes à la carte, en 3 conditionnements : 1 litre, 4 litres et 10 litres. A noter que les prix pour 10 litres avoisinent tout de même 200 €.