Guide de la maison
"Tous nos conseils pour vous guider dans vos travaux"
Partagez sur Facebook Twitter Partager par e-mail Lancer l'impression

17/04/2015 - ÉCO MAISON

La maison c'est bon pour la santé

Les Européens estiment que leur santé dépend plus d'une maison saine que d'arrêter de fumer ou de faire du sport. Étonnant !

Après avoir interrogé 12 000 Européeens*, les enquêteurs de la Health Homes Barometer n'en sont toujours pas revenus. Sur les 9 critères proposés pour être en bonne santé, les sondeurs s'attendaient aux classiques "arrêter de fumer", "faire du sport", ou encore "manger 5 fruits et légumes par jour". Et bien non, les sondés ont répondu en premier : le sommeil. Passer une bonne nuit, c'est bon pour la santé. Un acte qui se passe en général à la maison. Maison encore pour le deuxième critère choisi : une bonne aération de son lieu de vie. Réponse pertinente puisqu'on estime que 80 millions d'Européens vivent dans des habitations humides (étude du Fraunhofer-Institut für Bauphysik) c'est à dire pas assez aérées. Quelques 25% des européens négligent de ventiler. Les Français sont meilleurs élèves avec seulement 19% de fautifs. Attention car le séchage de vêtements à l'intérieur sans aération peut entrainer une insalubrité à base de moisissures et l'apparition de maladies respiratoires. Pis ! Selon l'étude, "il est scientifiquement prouvé qu’habiter un logement insalubre augmente la fatigue et le risque de devenir asthmatique, réduit les performances professionnelles et les aptitudes d'apprentissage des enfants..."

En clair, ouvrez les fenêtres ! Il y aurait bien une autre solution : installer une VMC simple ou double fux. Oui mais ce serait faire fi du quatrième critère relevé par cette étude pour rester en bonne santé :  la lumière. Non, la preuve est faite que pour rester bon pied, bon oeil... la solution c'est la fenêtre qu'on ouvre pour respirer et sous laquelle on reste pour s'éclairer.  On imagine à quel point le commanditaire de l'étude s'est senti renforcé dans sa mission puisqu'il s'agit de Velux !

 

 

*Méthodologie
En octobre 2014, un questionnaire a été soumis à 12 000 personnes résidant dans les pays
suivants : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, France, Hongrie, Italie, Norvège, Pays-
Bas, Pologne, République tchèque et Royaume-Uni.
Les douze pays sondés représentent plus de 375 millions d'Européens, c'est-à-dire plus de
70 % de la population totale du continent. En outre, les pays choisis ont des situations
géographiques différentes et n’ont pas tous la même superficie.
Deux sociétés indépendantes, Operate A/S et Wilke, ont été chargées de l'élaboration et de
l'analyse du questionnaire. Le Healthy Homes Barometer fait également l'objet d'un suivi
universitaire de la part du professeur Dr. Dr. h. c. Bernd Wegener, de l'université de
Humboldt, à Berlin.