Guide de la maison
"Tous nos conseils pour vous guider dans vos travaux"
Partagez sur Facebook Twitter Partager par e-mail Lancer l'impression

11/12/2015 - ÉCO MAISON

La maison de 2050 sera maternante !

Le constructeur IGC vient d'être récompensé pour son projet AION 2050, la maison du futur annoncée comme "maternante" !

Cette maison est un bon résumé de ce qui vous attend dans une vingtaine d'années car la recherche s'accélérant nous n'aurons pas à attendre 2050 pour bénéficier de la plupart de ces innovations.

La récompense est signée de l'Union des Maisons de France qui a décerné le prix spécial du jury au fabricant girondin IGC qui a parié sur une maison maternante qui prend soin de ses habitants.

Eh oui, en 2050 vous serez encore plus stressés et la maison devra être "sensible, réactive et empathique". AÏON 2050 s'adapte aussi bien aux comportements de ses habitants qu'aux conditions extérieures", explique le fabricant. La maison collectera les ressources (eau, air, énergie) et diffusera du bien-être (lumière, air pur, chaleur, fraîcheur).

 

Côté gros oeuvre, AÏON 2050 sera construite en béton doté d'isolant à base de matière recyclée. En façade, ces bétons seront dépolluants et capables de neutraliser les molécules d’ozone et COV (composés organiques volatils).

Façade

 

Un studio sur le toit avec jardin !

Côté aménagement, AÏON 2050 sera modulable. "D'une base de 152 m² avec 3 chambres, elle peut s'étendre à 200m² avec 5 chambres, plus un studio indépendant de 47m2 sur le toit, pour les visiteurs ou une éventuelle location".  On a compris que le penthouse sur terrasse représente cette capacité de gagner de l'espace.

Bien sûr, le toit sera végétalisé "avec une grande biodiversité de plantes, apporte une meilleure isolation thermique et phonique et accueille un jardin d'aromates et salades."

Cette maison gère la récupération des eaux pluviales, la traite et optimise sa consommation au travers de douches brumisateurs. Les eaux d'écoulement dites grises sont vidées de leurs calories pour réchauffer l'eau chaude sanitaire, qui est désormais essentiellement produite par des petits réchauffeurs électriques disséminés dans la maison.

Côté vitrage, la maison en compte 73m² hautement isolants, auto-nettoyants, "accueillant un maximum de lumière"  mais qui savent se teinter sur commande, jusqu'à l'occultation totale s'il le faut. Exit les volets ! Certains de ces vitrages participent au chauffage de la maison.

Tout le monde l'annonce aujourd'hui mais en 2050 les films photovoltaïques seront légion et recouvriront la verrière centrale, qui offre un éclairage naturel zénithal.

L'élécricité produite alimentera les batteries au stockage hybride (électrochimique / hydrogène par craquage de l’eau). La maison sera quasi autonome. Ce que ne dit pas IGC c'est que demain les maisons pourraient être reliées en réseau d'énergie entre elles et toutes au fournisseur d'énergie. Ainsi, en votre absence vos panneaux solaires produiront une énergie utilisée par vos voisins etc. Mais disons que celle-ci sera connectée aux stations météo et aux fournisseurs d'énergie, et stockera ou déstockera en fonction des besoins.

Côté ventilation, pas de révolution puisque la maison propose des ventilations avec récupération de l'énergie de type double flux. Elle met toutefois l'accent sur les filtres qui stopperont 99% des particules fines.

 

miroir

Côté information, la maison est un grand écran. Dans la salle de bains, le miroir réalise votre check-up santé du matin. Les tables de la cuisine sont des écrans tactiles et certains murs des écrans TV. Les parois intérieures d'AÏON 2050 sont en effet doublées d'un revêtement OLED (diodes électroluminescentes organiques) qui diffuse une lumière modulable en intensité et en couleurs quand ce n'est pas un film comme dans un cinéma !

 

Le murs sont éclairants