Guide de la maison
"Tous nos conseils pour vous guider dans vos travaux"
  • Accueil >
  • NOS CONSEILS POUR BIEN LE FAIRE
Partagez sur Facebook Twitter Partager par e-mail Lancer l'impression

Peindre sans reprise

La peinture à l'huile, c'est bien plus difficile, mais c'est bien plus beau…. Cette ritournelle est bien désuète aujourd'hui. Car les formulations de peinture ont fait de formidables progrès. Et elles sont (presque) toutes à l'eau. Le droit à l'erreur est permis. Profitez-en !

Retour

Oui, la peinture est le moyen le plus simple, le plus économique et le plus rapide pour disposer d'une nouvelle décoration. Elle cache bien des misères, s'accorde toutes les fantaisies, et tout cela au rouleau ou à la brosse, sans tache et sans souci. Voici comment procéder.


Préparer le chantier
Il faut vider la pièce ou regrouper le mobilier au centre, afin de disposer d'une circulation d'au moins 1 mètre de large devant les murs. Protégez le sol et les meubles avec de vieux draps ou avec des bâches plastiques. Attention de ne pas glisser.
Démontez tout ce qui peut l'être. Coupez le courant électrique dans la pièce. Enlevez les lustres, les appliques, les caches de prises ou d'interrupteurs, les cadres et leurs crochets, les tringles à rideaux, les étagères et leurs consoles. Rangez tout ailleurs.

 


Préparer le support

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si le mur (ou le plafond) est ancien, il faut le lessiver avec un détergent ménager ou avec un produit en paillettes à la résine de pin. Évitez de détremper. Rincez et laissez sécher dans le courant d'air. Grattez les cloques éventuelles. Poncez rapidement au papier de verre, s'il s'agit d'une ancienne peinture laquée.
Si le mur était recouvert de papier peint, il faut d'abord décoller l'ancien revêtement, puis lessiver pour dissoudre la colle. Après réparation des trous et des fissures, vous le traiterez comme un mur neuf.
Les trous se réparent comme les fissures. Mais comme le plâtre se rétracte au séchage, procédez en deux fois, pour bien les remplir. Il faut d'abord enlever les chevilles, avant d'en reboucher les trous. Pour cela, engagez une vis sur quelques tours, puis arrachez le tout à la pince.
Un mur neuf en plâtre, en carton (plaques de plâtre), ou en ciment, est très absorbant. Pour limiter la consommation de peinture de finition, appliquez une couche d'impression spécifique, ou de la peinture acrylique blanche mate, spéciale "grands travaux". Laissez sécher.

Peindre de haut en bas
Peindre une pièce s'effectue toujours du haut vers le bas : le plafond d'abord, puis les murs. Et du plus gros au détail, c'est-à-dire les grandes surfaces, puis les moulures, les menuiseries, et les plinthes.
Les grandes surfaces sont peintes au rouleau (avec son accessoire indispensable, l'égouttoir). Pour le charger, passez-le en surface du pot, puis faites-le tourner sur l'égouttoir, pour répartir la peinture. Étalez celle-ci, tant qu'il en reste, dans le rouleau. Les traces et les gouttes sont généralement dues à un rouleau trop chargé.
Pour les petites surfaces, servez-vous d'une brosse plate ou ronde, conique (à rechampir). Trempez un tiers des soies (les poils) dans le pot, essorez sur le bord. Travaillez en va-et-vient légers, en terminant toujours dans le même sens (de haut en bas, ou de gauche à droite, par exemple).
Entre deux couleurs, collez un ruban de masquage. Attendez que la première couche soit parfaitement sèche. Et décollez le ruban sitôt la deuxième couche appliquée.
Une peinture monocouche ne l'est réellement que sur un fond blanc. Sur un mur ancien, deux couches sont généralement nécessaires.
Vous débutez ? Choisissez une peinture mate ou satinée. Elle pardonne plus facilement les erreurs qu'une laque brillante.
Entre deux couches, conservez pinceaux et manchons de rouleaux emballés dans du film alimentaire, sans air, pour les empêcher de sécher. Après le chantier, laissez-les à l'air libre quelques jours et jetez-les à la poubelle : c'est la meilleure garantie pour ne pas polluer l'eau (le rinçage sous le robinet est interdit).


Après la peinture
Les durées de séchage indiquées par les fabricants sont des minimales. Sec au toucher en 30 minutes signifie seulement que la peinture est hors poussière.
Recouvrable en 4 heures est possible, mais à 25° C, et à moins de 60 % d'humidité. Donc, si vous devez appliquer une seconde couche, attendez systématiquement le lendemain. Pendant toute la durée du chantier, maintenez une ventilation permanente, avec une fenêtre ouverte par exemple, au moins à l'espagnolette. Maintenez cette aération tant que vous percevez une odeur de neuf (trois-quatre jours). Durant cette période, évitez de séjourner trop longuement dans la pièce, ou d'y dormir. Une fois sèches, les peintures ne relâchent pratiquement plus de Composés Organiques Volatils (COV).

Toutes les fiches FAIRE

CONSULTEZ LES PRODUITS GEDIMAT ASSOCIÉS