Guide de la maison
"Tous nos conseils pour vous guider dans vos travaux"
  • Accueil >
  • NOS CONSEILS POUR BIEN LE FAIRE
Partagez sur Facebook Twitter Partager par e-mail Lancer l'impression

Des allées pour l'éternité !

Les allées d'un jardin le structurent et sont le reflet de votre personnalité. Vous devez y apporter le plus grand soin, tant pour leur construction que pour leur conception. (Photo Techniseal)

Retour

Une allée doit pouvoir supporter les passages répétés des occupants de la maison, mais aussi résister aux mouvements du terrain. Frimas de l'hiver, pluies du printemps, chaleurs de l'été et tempêtes de l'automne ont, en effet, tendance à faire bouger le sol en le gorgeant d'eau ou en l'asséchant. Soignez donc la pose de vos dalles !

Un dallage qui se fissure ou qui se décolle peut être source de chute. De plus, ces éléments finissent par se briser sous l'impact du poids des promeneurs. Sans parler du désordre esthétique que cela engendre. Pour éviter de voir son dallage se dégrader trop rapidement, mieux vaut le poser dans les règles de l'art. Le choix de la technique à utiliser dépend de l'usage et du contexte.


La pose sur le lit de sable
Destination privilégiée : les allées carrossables.

Le sable a cette propriété intéressante, grâce à son inertie, d'amortir les vibrations et les pressions exercées par le passage d'un objet lourd, une voiture par exemple. Simple à mettre en oeuvre, cette technique de pose offre la possibilité de remplacer un élément défectueux sans devoir tout casser. Cela facilitera l'installation ultérieure d'un éclairage dans le jardin ou d'un arrosage enterré.

Préparer son chantier est primordial pour la réussite finale. La fondation fait une dizaine de centimètres de profondeur. Elle est remplie de tout-venant et de graviers grossiers qui sont compactés à la dame ou à la plaque vibrante. La finition est assurée par une couche de graviers fins, un géotextile et une couche de sable de 5 à 7 cm. Le tout est aplani avec une règle. Dans les terrains en pente, du ciment (mélange à sec de 100 kg de ciment pour 1 m3 de sable) est ajouté pour stabiliser le sable. Les éléments du dallage sont posés bord à bord ou avec un joint ne dépassant pas 10 mm. Une pose en arc de cercle, en chevron ou en opus romain, offre plus de cohérence au revêtement qu'une pose en rangée.

Une fois la pose terminée, les joints sont comblés avec du sable fin ou polymérisé. Balai et arrosage modéré facilitent le remplissage des interstices et le blocage des éléments. Pour rectifier les différences de niveau qui peuvent apparaître avec le temps, il suffit de rajouter du sable sous les dalles.


La pose scellée
Destination : dalles de forte épaisseur ou de grandes dimensions, ainsi que les lieux soumis à rude épreuve.

En lieu et place d'un lit de sable, c'est une chape faite d'un mortier de ciment ou bâtard peu mouillé qui est tiré à la règle sur 3 à 6 cm d'épaisseur. Une barbotine de ciment pur est répandue sur la chape, au fur et à mesure de la pose, pour favoriser l'adhérence et consolider le scellement des dalles. Cette pose s'effectue par travée, avec la pose d'un joint de dilatation tous les 4 mètres.

Faire une allée © LE GUIDE DE LA MAISON


La pose sur plots de mortiers
Destination : allées et terrasses peu sollicitées, et matériaux d'épaisseur irrégulière.

Des plots épais de mortier sont placés aux quatre coins et au centre de chaque dalle, sur un sol bien compacté. La mise à niveau de chaque élément se fait en écrasant les plots par simple pression sur la dalle. Les joints sont constitués, de sable fin et sec, et recouverts de mortier.

 

Vidéo : La pose de pavés sur lit de sable

Toutes les fiches FAIRE

Des allées pour l'éternité ! : 1 conseil pour bien choisir

Des allées pour l'éternité ! : 1 conseil pour bien le faire