Guide de la maison
"Tous nos conseils pour vous guider dans vos travaux"
  • Accueil >
  • NOS CONSEILS POUR BIEN LE FAIRE
Partagez sur Facebook Twitter Partager par e-mail Lancer l'impression

Créer un bassin d'agrément

Créez votre écosystème local, et invitez la faune du voisinage. Il suffit pour cela d'implanter un bassin, de l'équiper et de le végétaliser. Puis, laissez faire. Rapidement, les oiseaux, animaux du jardin, papillons et batraciens viendront profiter de l'aubaine.

Retour

Attention, contrairement à une idée répandue, il faut de la place pour créer un bassin, car un volume de 20 m3 est un minimum. Plus il sera grand, plus il sera facile de conserver des conditions favorables au développement de la vie. Si vous manquez de place, pensez plutôt aux fontaines et aux bassins préformés.
La profondeur du bassin est importante, en particulier si vous y installez des poissons. Il faut creuser en dessous du niveau hors-gel, de 60 cm à 1 m selon les régions. De plus, une profondeur conséquente est bénéfique à l'équilibre de l'eau, qui tire alors mieux parti de la fraîcheur de la terre et de son inertie. En revanche, plus le bassin est profond, plus il présente des risques, en particulier si le jardin est fréquenté par des enfants.

Le bassin en images © LE GUIDE DE LA MAISON

Le tracé
Évitez de faire trop compliqué car sinon, vous aurez des difficultés pour installer la bâche et lui éviter de faire trop de plis. Approchez-vous de l'ovale ou du rectangle, quelque peu aménagé pour donner une touche naturelle.
Prévoyez une pente douce et des paliers intermédiaires, des marches d'au moins 30 cm de profondeur. Ils permettent d'installer facilement les plantes immergées, et sont plus sûrs en cas de chute accidentelle.

Le terrassement
C'est l'étape la plus longue et la plus fastidieuse. Suivant la taille du bassin et l'accessibilité du jardin, vous travaillerez à la pelle ou à la pelleteuse. Avant de creuser, prévoyez ce que vous allez faire de la terre de déblai, qui représente un volume toujours supérieur à celui du bassin lui-même. Utilisez-la pour créer une cascade ou un massif près du bassin. N'oubliez pas que tout le pourtour du bassin doit être à la même hauteur. Aidez-vous d'une grande règle de maçon, posée d'un bord à l'autre, et d'un niveau à bulle, ou utilisez un niveau laser.
Débarrassez le fond de fouille de tout ce qui peut perforer la bâche, comme les pierres, les racines, etc. Damez le fond. Étalez une couche de 10 cm de sable. Faites de même sur les deux ou trois paliers aménagés à différentes profondeurs. Sur le sable, installez un feutre géotextile non tissé. Il protège la bâche des aspérités, et évite qu'elle se perce.

La bâche
Il existe différentes qualités de membranes. Préférez une membrane EPDM (Éthylène-Propylène-Diène Monomère), plus souple et surtout bien plus solide que celles en PVC. Posez la bâche un jour ensoleillé, car elle sera plus souple et plus facile à déplier. Il faut être plusieurs pour la mettre en place. Là encore, c'est un travail fastidieux, car la bâche est lourde et difficile à manipuler. Veillez à ne pas l'endommager.

L'aménagement des berges
Il constitue la dernière phase de la construction du bassin. Pour éviter les fuites par capillarité, il faut enfouir la bâche sur tout le pourtour dans une rigole, en contrôlant une dernière fois la parfaite régularité du niveau tout autour. Prévoyez un trop-plein : le bassin doit pouvoir déborder en cas de pluie importante.

Toutes les fiches FAIRE

Créer un bassin d'agrément : 1 conseil pour bien choisir

Créer un bassin d'agrément : 1 conseil pour bien le faire