Guide de la maison
"Tous nos conseils pour vous guider dans vos travaux"
  • Accueil >
  • NOS CONSEILS POUR TOUT SAVOIR
Partagez sur Facebook Twitter Partager par e-mail Lancer l'impression

Charpente: les mots et les formes

Technique

Retour

La charpente traditionnelle est constituée principalement de pannes et de chevrons, auxquels viennent s'ajouter des arbalétriers, des entraits, des poinçons qui supportent l'entrait (systématiques dans les constructions les plus récentes), des contre-fiches qui soutiennent les arbalétriers, des faîtages et des liens de faîtages.

  Charpente traditionnelle Les charpentes © LE GUIDE DE LA MAISON


Certaines charpentes sont à faux-entrait. C'est alors une poutre (ou une solive) qui fait office d'entrait, et le faux-entrait se trouve en partie haute. Cette technique permet de dégager un espace au milieu du grenier, qui pourra être utilisé tel quel.
Depuis maintenant de longues années, on trouve des charpentes prêtes à poser, appelées fermettes industrielles. Leurs gros avantages sont qu'elles induisent une économie considérable et une rapidité de mise en œoeuvre. Elles offrent également la possibilité de supporter tous types de plafonds et de toitures.
Une charpente industrielle est composée d'éléments en bois assemblés par des connections métalliques. Chaque ferme est préfabriquée en atelier, suivant le plan de construction de la maison. Avant de passer toute commande de charpente, il faut choisir entre une fermette en A, ou en W. Les modèles en forme de A comprennent un entrait retroussé. Ils sont plus chers que les modèles en W, mais facilitent l'aménagement ultérieur des combles sans avoir recours à de coûteuses modifications. Les modèles en W (ou en M) sont dotés de fiches triangulées qui rendent l'ensemble très robuste. Plus économiques, ces charpentes ne permettent que des combles perdus. Impossible d'utiliser l'espace, sauf en cas de gros travaux.

 

Les mots pour comprendre !

Arbalétrier : Il s'appuie sur l'extrémité de l'entrait, et soutient les pannes intermédiaires.
Chevron : Au pluriel, ils supportent les voliges ou les liteaux sur lesquels sera posée la couverture. 
Contre-fiche : C'est une pièce oblique qui soulage l'arbalétrier vers la base du poinçon.
Entrait : Cette pièce horizontale fait office de tirant. C'est en quelque sorte la base d'une ferme.
Ferme : Pièce principale d'une charpente, composée de deux arbalétriers et d'un entrait. Les fermes sont espacées d'environ 4 métres, et sont réunies par des pannes.
Panne : Il s'agit d'une poutre horizontale et parallèle au mur. Les pannes relient et consolident les fermes. On trouve les pannes intermédiaires, la panne faîtière au sommet du toit, et les pannes sablières sur le haut des murs.

Toute la bibliothèque SAVOIR

Charpente: les mots et les formes : 4 conseils pour bien choisir

Charpente: les mots et les formes : 1 conseil pour tout savoir