Guide de la maison
"Tous nos conseils pour vous guider dans vos travaux"
  • Accueil >
  • NOS CONSEILS POUR TOUT SAVOIR
Partagez sur Facebook Twitter Partager par e-mail Lancer l'impression

Charpente : quel matériau pour quelle utilisation ?

Technique

Retour

Le choix de l'essence de bois est fonction du budget, de la dureté, de la résistance à la compression, à la flexion ou à la traction.

Le bois de construction d'une charpente est la plupart du temps en sapin épicéa provenant de France, de Belgique, d'Allemagne ou de Scandinavie. Il possède une bonne stabilité dimensionnelle. En revanche, il faut qu'il subisse un traitement insecticide et fongicide, pour une protection accrue. Ces bois sont à retraiter après usinage. Les bois du Nord sont en général livrés en 2,70 m de long et jusqu'à 6,60 m, les longueurs variant de 30 cm en 30 cm.

Pour les charpentes de grande portée, sont apparues les poutres en composite, beaucoup moins lourdes, fabriquées industriellement, comprenant une âme en panneau de bois ou en acier et des membrures en bois aboutés. C'est le cas des poutres en I qui comprennent un panneau soit en fibres dures de 8 à 10 mm d'épaisseur, soit en OSB de 12 à 15 mm d'épaisseur (associant contreplaqué et panneau de particules), soit en métal (acier galvanisé), assemblé à deux membrures en bois massif. Fournies dans des longueurs atteignant 15 m, elles restent beaucoup plus légères que le bois massif. Elles sont particulièrement stables et d'une grande rectitude, ne risquant ni de se fendre, ni de fléchir. Les poutres en I s'utilisent également en chevrons et en pannes, permettant de libérer de l'espace sous les combles. Elles offrent aussi la possibilité de percer les âmes pour le passage des gaines et des canalisations.

Le lamellé-collé est aussi en sapin-épicéa, mais abouté dans la longueur et formé de plusieurs lamelles (de 8 à 15), collées à la colle claire, puis raboté. Le bois est ainsi stabilisé et forme des poutres extrêmement résistantes, à moindre coût par rapport aux charpentes massives.

Le lamibois est un dérivé du lamellé-collé. Il est composé de fines lamelles de 3 mm d'épaisseur collées à chaud sous haute pression. Disponible en poutres (jusqu'à 13,50 m) et en panneaux (jusqu'à 2,40 m de large), on le trouve beaucoup pour l'aménagement de combles ou pour les coffrages techniques.

Toute la bibliothèque SAVOIR

Charpente : quel matériau pour quelle utilisation ? : 4 conseils pour bien choisir