Guide de la maison
"Tous nos conseils pour vous guider dans vos travaux"
  • Accueil >
  • NOS CONSEILS POUR TOUT SAVOIR
Partagez sur Facebook Twitter Partager par e-mail Lancer l'impression

Le fond et la forme : ces toits à toutes allures

Bon à savoir

Retour

Certaines tuiles conviennent à certains styles de toits. En France, on compte sept types de toits principaux, selon les régions. Il y en a qui débordent du mur, d'autres non. Dans certaines régions, on ne connaît pas les gouttières, il est alors important d'avoir des débords pour protéger les murs des eaux de ruissellement, ou pour retenir la neige dans les régions montagneuses. Un toit se compose d'au moins un versant. S'il est tout seul on parle de Pupitre, s'ils sont deux, il s'agit d'un toit à deux versants. Ils peuvent cependant être bien plus nombreux. Si les quatre versants sont parfaitement identiques et se rejoignent en une pointe, on peut parler de toit en Pavillon. Si l'un des versants est plus petit mais qu'il descend aussi bas que les versants longs (longs pans), on parlera de croupe ou, plus généralement, de toit à quatre pentes. Le terme croupe est souvent utilisé lorsque le petit versant descend moins que les autres, et pourtant, il s'agit plutôt de demi-croupe. Et ce n'est pas fini... il existe des croupes rondes, des croupes débordantes, et même des croupes polygonales. Lorsque le sommet du toit est à 4 pentes douces, presque plates, et qu'il retombe en 4 pans à pentes plus raides, il s'agit d'une forme à la Mansart. Toutes ces formes résument l'essentiel des toitures de notre pays, mais il existe bien d'autres formes plus alambiquées. Ainsi, pour un toit pointu à quatre versants sur une maison rectangulaire, le toit n'est plus à Pavillon mais Polygonal. Ou encore, on parlera de toit à Pavillon à terrasse faîtière pour un quatre pentes surmonté d'une partie plate... Une sorte de cousin du Mansart. Il existe encore des toits Coniques, en Dôme, en Bulbe, et même rhomboïdaux. Mais qu'importe, ce qu'il faut retenir, c'est que tous ces versants ne sont pas toujours droits. Ils peuvent être galbés ou brisés. Par exemple, lorsqu'en partant du haut, la pente est douce et que, tout à coup, le toit plonge d'un coup, on parle de Toit Brisé. La ligne de changement de pente répond alors au joli nom de "ligne de brisis". La partie au-dessus de cette ligne est le terrasson, celle en dessous est le brisis. L'inversion de cette pente, c'est le toit à Coyaux. Avec ça, vous devriez épater... même votre charpentier.

Toute la bibliothèque SAVOIR

Le fond et la forme : ces toits à toutes allures : 1 conseil pour bien choisir

CONSULTEZ LES PRODUITS GEDIMAT ASSOCIÉS