Guide de la maison
"Tous nos conseils pour vous guider dans vos travaux"
  • Accueil >
  • NOS CONSEILS POUR TOUT SAVOIR
Partagez sur Facebook Twitter Partager par e-mail Lancer l'impression

Les ponts thermiques

Bon à savoir

Retour

La chaleur emprunte toujours le chemin le plus facile pour passer du volume le plus chaud vers le plus froid, autrement dit de l'intérieur vers l'extérieur en hiver. L'isolation s'oppose à ce transfert en créant une barrière. Un pont thermique, c'est comme une brèche dans l'étanchéité d'une piscine : il ne faut pas grand-chose pour occasionner d'importants dégâts. Un pont thermique est donc un petit défaut de la protection qui favorise les échanges entre l'intérieur et l'extérieur. Ce sont des “fuites” thermiques. Si elles sont négligeables lorsque le bâtiment entier n'est pas isolé, elles peuvent représenter jusqu'à 40 % des pertes résiduelles après isolation.

Localisation

Ces fuites sont principalement situées aux changements de plans, entre les murs et les planchers, les murs et le toit, les parois opaques et les baies. Ces pertes aux liaisons sont des ponts thermiques linéaires, exprimés par le coefficient linéique ? (psi), en W/m.K.
D'autres ponts thermiques sont créés lorsque l'isolation est traversée par des éléments qui ne sont pas isolants. Il s'agit, par exemple, des montants en bois qui encadrent l'isolant en toiture, ou encore, dans une MOB, des joints des blocs isolants, des profilés ou des chevilles métalliques de fixations diverses. Ce sont alors des ponts thermiques intégrés, exprimés par le coefficient ? (ki ou chi) en W/K.

Voir les ponts thermiques

Un transfert de chaleur ne se distingue pas à l'œoeil nu, mais apparaît clairement sur l'écran d'une caméra thermographique, dite à infrarouge. Son capteur réagit aux différences de température et crée une image variant du bleu profond (froid) au jaune vif (chaud). Depuis l'extérieur, les ponts thermiques sont visualisés par des couleurs chaudes. Depuis l'intérieur, c'est l'inverse, elles sont bleues. Une caméra thermographique est chère. Mais il est possible de la louer, de préférence en hiver, en période de chauffe, et lorsque la différence de température entre l'intérieur et l'extérieur est la plus grande, le matin ou le soir, par exemple.

 

Caméra thermique Caméra thermique

 

D'autres ponts

Un “trou” favorise tous les échanges possibles, et ne se limite pas à la fuite de la chaleur. Il constitue aussi un défaut d'étanchéité à l'air, qui s'établit dès qu'il y a une différence de pression entre l'intérieur et l'extérieur. Cette différence est provoquée par les conditions climatiques, le vent, les écarts thermiques ou le système de ventilation. Avec la chaleur et l'air, passe aussi la vapeur d'eau. En se refroidissant (en approchant de l'extérieur), celle-ci se condense, redevient liquide, provoque des désordres (moisissures, dégradations) et réduit considérablement l'efficacité de l'isolation. Ces transferts de vapeur d'eau sont généralement contrôlés par la mise en place d'un pare-vapeur ou d'un frein-vapeur hygrorégulant. Étanches, indépendants et continus, ces écrans règlent par la même occasion une bonne part des défauts d'étanchéité à l'air.

Les défauts d'étanchéité à l'air

Les défauts d'étanchéité à l'air sont localisés au niveau des menuiseries (41 %), du réseau électrique (38 %), des gaines techniques et de l'accès au comble (12 %) ou du réseau de plomberie (7 %).


Toute la bibliothèque SAVOIR

Les ponts thermiques : 3 conseils pour bien choisir

CONSULTEZ LES PRODUITS GEDIMAT ASSOCIÉS