Guide de la maison
"Tous nos conseils pour vous guider dans vos travaux"
  • Accueil >
  • NOS CONSEILS POUR TOUT SAVOIR
Partagez sur Facebook Twitter Partager par e-mail Lancer l'impression

Escaliers : les mesures à prendre

Bon à savoir

Retour

La hauteur à monter s'entend toujours de sol à sol fini (d'un étage à l'autre). Elle varie généralement entre 2,72 m et 2,80 m.

Le développement est mesuré depuis la marche de départ (en bas) jusqu'au mur d'appui situé à l'arrière ou, à défaut, jusqu'au point situé à l'aplomb de la marche d'arrivée. Avec plusieurs quarts tournants, le reculement de chaque volée s'ajoute au suivant : R1 (ou reculement de départ) pour la première volée, R2 pour la seconde, etc. Même chose avec les paliers. Dans le cas d'un escalier hélicoïdal, c'est le diamètre qui compte.

Les dimensions de la trémie découlent de l'emmarchement et du développement d'un escalier droit (ou à quart tournant haut ou bas), ou bien des différents reculements d'un escalier comportant plus de deux quarts tournants. Si la trémie ne doit pas nécessairement correspondre au développement de l'escalier, encore faut-il disposer d'une échappée d'au moins 2 m. Faute de quoi, certains risquent d'en souffrir… sans parler des objets encombrants.

Enfin, ne sous-estimez pas le palier d'arrivée : il lui faut au moins 70 cm de profondeur. Sa largeur correspond à l'emmarchement, auquel s'ajoutent éventuellement l'épaisseur de la rampe, celle du ou des limons, plus 5 cm (intervalle laissé libre entre la main courante et le mur).

Toute la bibliothèque SAVOIR

Escaliers : les mesures à prendre : 1 conseil pour bien choisir