Guide de la maison
"Tous nos conseils pour vous guider dans vos travaux"
  • Accueil >
  • NOS CONSEILS POUR TOUT SAVOIR
Partagez sur Facebook Twitter Partager par e-mail Lancer l'impression

Chaudière : principes et évolutions

Bon à savoir

Retour

Une installation de chauffage central comporte un générateur de chaleur, en l'occurrence la chaudière, qui se charge de chauffer l'eau qui va alimenter les émetteurs de chaleur (radiateurs ou plancher chauffant), via un réseau de canalisations. Après avoir cédé ses calories, l'eau revient vers la chaudière pour y être à nouveau chauffée.

Principe de fonctionnement

Le brûleur produit de la chaleur par combustion du gaz, du fioul ou du bois. Le combustible est mélangé avec de l'air dans un tube à orifices multiples, à la sortie desquels le mélange est enflammé par une source de chaleur. La chaleur est transmise à l'échangeur (ou corps de chauffe), sur lequel vient s'échauffer l'eau de chauffage ou l'eau chaude sanitaire. Un circulateur (ou pompe) entraîne l'eau chaude jusqu'aux canalisations et accélère sa circulation pour qu'elle puisse irriguer tout le logement. Le circulateur est relié à un thermostat qui commande le débit d'eau de chauffage.


Conduit de fumées ou ventouse ?

Une chaudière peut être traditionnellement raccordée à un conduit de cheminée ou être équipée d'une ventouse. Cette dernière comprend deux tubes assurant l'amenée d'air nécessaire à la combustion et l'évacuation des gaz brûlés, l'une et l'autre se faisant directement sur l'extérieur. La chaudière peut alors être installée sans que l'on ne tienne compte de l'emplacement d'un conduit. Elle peut même être intégrée dans un élément de cuisine, puisqu'elle n'a plus besoin d'un espace ventilé. La ventouse peut être horizontale ou verticale et déboucher en toiture, ce qui évitera une sortie de ventouse en façade.


Comprendre la puissance et rendement

La puissance (en kW) d'une chaudière est son pouvoir de chauffe maximal. Les chaudières domestiques ont en général une puissance de 23 kW pour assurer le chauffage et l'eau chaude, mais les besoins en chauffage étant en nette diminution, de nouveaux modèles de moindre puissance voient le jour.

Le rendement d'une chaudière est le rapport entre la chaleur qu'elle fournit et l'énergie qu'elle consomme. Plus le rendement est élevé, plus la chaudière est économe en énergie. Les chaudières récentes possèdent un rendement supérieur à 90 %, soit une économie de 30 % par rapport à une chaudière de plus de 20 ans. Pour atteindre ce résultat, plusieurs composants ont été perfectionnés : isolation renforcée du corps de chauffe et des jaquettes, plus grandes surfaces d'échanges, brûleur modulant ajustant en temps réel le fonctionnement de la chaudière selon les besoins.

Toute la bibliothèque SAVOIR

Chaudière : principes et évolutions : 1 conseil pour bien choisir

Chaudière : principes et évolutions : 1 conseil pour tout savoir