Guide de la maison
"Tous nos conseils pour vous guider dans vos travaux"
  • Accueil >
  • NOS CONSEILS POUR TOUT SAVOIR
Partagez sur Facebook Twitter Partager par e-mail Lancer l'impression

Les formes des vérandas

Bon à savoir

Retour

La forme de votre véranda dépendra de celle des bâtiments de votre maison. Elle doit s'intégrer au mieux à la façade, sans la déséquilibrer, et éviter trop de travaux. Les vérandas existent principalement sous trois formes, qui influent sur les apports de chaleur et les déperditions thermiques. Plus le rapport entre les surfaces vitrées et celles absorbantes (mur d'adossement à la maison et sol) est faible, meilleur est le confort thermique nocturne. La chaleur emmagasinée la journée par les murs et le sol de la véranda s'échappe lentement et en moindre quantité si les surfaces vitrées sont limitées. Sinon, un apport de chaleur s'impose (radiateur, chauffage par le sol, etc.).


En épi
Une seule de ses faces est adossée à l'habitation. La véranda en épi est un classique qui présente de nombreuses possibilités et une vue sur l'extérieur optimale. Autre atout : sa construction ne remet pas en cause le bâti existant. Le vitrage étant beaucoup plus important que les surfaces absorbantes, il existe un risque de déperditions nocturne. Exposée au sud, elle nécessitera des protections solaires importantes et un chauffage nocturne. À éviter dans les régions ventées à moins de la protéger grâce à une haie de végétaux. Attention aussi à l'effet “verrue” sur votre façade.


En appui
Esthétiquement, elle est souvent réussie, car elle donne l'impression de réunir deux bâtiments. Comme elle s'adosse à deux murs contigus à l'habitation, cette véranda possède des surfaces absorbantes égales ou plus importantes que les vitrages. Les déperditions nocturnes sont réduites. Il faut disposer de bâtiments adaptés à ce type de double appui. Une orientation sud-est à sud-ouest s'impose, pour obtenir une durée et une qualité maximales d'apport solaire.


En semi-encastré ou encastré
C'est la forme la plus aboutie de la véranda. On dirait presque que l'architecte l'avait prévue dès le départ. Elle possède trois faces contiguës à l'habitation et peut habiller le décrochement extérieur d'un mur, déborder d'un décrochement intérieur, s'intégrer entre deux corps de bâtiment en U, au ras d'un décrochement de mur. La surface de vitrage est limitée. Côté thermique, c'est la solution la plus satisfaisante.
Une orientation sud-est à sud-ouest est recommandée pour cette véranda très accrochée à la maison. Vous devrez prendre garde à l'étanchéité entre l'ossature périphérique de la véranda, les murs, et la toiture existants. La vue sur l'extérieur est limitée.

Toute la bibliothèque SAVOIR

Les formes des vérandas : 1 conseil pour bien choisir