Guide de la maison
"Tous nos conseils pour vous guider dans vos travaux"
  • Accueil >
  • NOS CONSEILS POUR TOUT SAVOIR
Partagez sur Facebook Twitter Partager par e-mail Lancer l'impression

Antirouille, prévention et traitement

Technique

Retour

Sur les métaux exposés aux intempéries, appliquez une couche de primaire ou d'impression pour métaux, puis deux couches d'une peinture antirouille. Certaines sous-couches s'utilisent à la fois sur le fer et sur le bois, ce qui est pratique pour préparer les volets, les portes ou les portails en bois.

Sur les métaux neufs, sans trace d'oxydation et abrités des intempéries ou des chocs, deux couches de peinture antirouille suffisent.

Sur les métaux non ferreux, un primaire est obligatoire avant de peindre. Il rend la surface plus adhérente.

Si la rouille s'est développée, éliminez toute trace d'oxydation. Le meilleur moyen est de décaper énergiquement à la paille de fer ou de poncer au moyen d'une brosse montée sur une perceuse. Une autre solution est d'éliminer les peintures anciennes avec un décapant chimique ou avec un décapeur thermique. Cela permet d'éliminer toute trace de rouille ayant pu se former sous le film protecteur. Le métal remis à nu est traité comme s'il était neuf (primaire, etc.). S'il subsiste un peu de rouille, servez-vous d'un destructeur à base d'acide phosphorique ou d'acide tannique, appliqué au pinceau.

Sur les surfaces rouillées ne pouvant être décapées, éliminez les écailles de rouille et de peinture. Appliquez ensuite un neutralisateur de rouille (il bloque son développement). Le neutralisateur ne modifie pas l'aspect rouillé. Il peut être laissé en l'état ou peint. Sinon, appliquez un transformateur qui modifie chimiquement la rouille en une couche noire, épaisse et dure, qui protège le métal.

Toute la bibliothèque SAVOIR

Antirouille, prévention et traitement : 3 conseils pour bien choisir

CONSULTEZ LES PRODUITS GEDIMAT ASSOCIÉS