Guide de la maison
"Tous nos conseils pour vous guider dans vos travaux"
  • Accueil >
  • NOS CONSEILS POUR TOUT SAVOIR
Partagez sur Facebook Twitter Partager par e-mail Lancer l'impression

Mortiers et dosages

Bon à savoir

Retour

Le NF DTU 20-1 P1-2 d'octobre 2008 (ouvrages de maçonnerie en petits éléments) distingue les mortiers de montage en “mortiers de recette de chantier” et ceux fabriqués industriellement.

Les mortiers de chantier
Dosé et mélangé sur le chantier où il sera utilisé, le mortier de recette est destiné au montage traditionnel, au jointoiement et au rebouchage de maçonnerie.
Les mortiers de ciment, très résistants, prennent et durcissent rapidement. Leur richesse en liant les rend imperméables.
À la chaux, les mortiers sont gras, souples, onctueux, et ont peu de retrait. Ils durcissent plus lentement que les mortiers de ciment, surtout avec les chaux CL et DL.
Bâtards, ils sont composés, à parts plus ou moins égales, de ciment et de chaux. Ils cumulent les avantages de chaque liant, et fissurent moins que les mortiers de ciment. On mettra plus de chaux lorsque l'on recherche un mortier d'une grande plasticité, et plus de ciment si l'on recherche une grande résistance. Le mortier bâtard absorbe mieux l'humidité.


Les mortiers industriels
Fournis sous forme de mortiers secs, prêts à gâcher avec de l'eau, avec des constituants dosés et mélangés industriellement, ils peuvent appartenir à l'un des deux types suivants :
Ils sont dits “mortiers de recette industriels” lorsque les dosages sont réalisés en usine.
Ils sont dits “mortiers performanciels” lorsque leurs caractéristiques de résistance mécanique à la compression, d'adhérence, de durée pratique d'utilisation… sont définies par le fabricant. On distingue trois types de mortiers performanciels destinés au montage, au jointoiement et au rebouchage de la maçonnerie :
•- Mortiers d'usage courant, appelés “G”
•- Mortiers allégés, appelés “L”
-• Mortiers de joints minces, appelés “T”.

 

Les dosages adaptés à la maçonnerie sont définis dans le tableau ci-dessous. Pour le mortier bâtard, il convient d'ajouter les quantités recommandées de ciment à celles de chaux dans les limites du dosage global.

Toute la bibliothèque SAVOIR

Mortiers et dosages : 2 conseils pour bien choisir